Elon Musk/ Twitter

Elon Musk attaqué en justice pour la promotion du Dogecoin

Elon Musk est attaqué en justice, ainsi que ses entreprises SpaceX et Tesla, pour promotion du Dogecoin comme système de Ponzi. La plainte demande une compensation financière de 258 milliards de dollars.

C’est une plainte déposée par un citoyen américain du nom de Keith Johnson. Ce dernier estime qu’Elon Musk par le biais de ses entreprises Tesla et SpaceX est à l’origine d’une escroquerie concernant le Dogecoin. Ainsi, le but d’Elon Musk serait de promouvoir une telle crypto-monnaie afin de faire gonfler artificiellement son prix.

Wakatt Communication

Keith Johnson ayant investi et accusé des pertes, demande donc via sa plainte, une réparation à hauteur de 86 milliards de dollars de dommages et intérêts, avec en prime 172 milliards de dollars au nom d’un groupe d’investisseurs qui auraient perdu de l’argent suite à l’achat de Dogecoin en 2019.

En outre, il est demandé via cette plainte une ordonnance empêchant Musk et ses sociétés de promouvoir le Dogecoin. Pour finir, cette dernière requiert à Elon Musk et ses entreprises de déclarer le trading du Bitcoin comme un jeu d’argent et non pas un investissement en vertu des lois américaines et de New York.

La plainte, émise jeudi dernier, accuse Musk et ses sociétés de promouvoir le Dogecoin comme un investissement alors que celui-ci n’a pas de valeur. Il est vrai qu’Elon Musk a souvent tweeté en parlant de ce mème coin.

Il semble évident qu’Elon Musk a un impact sur le cours du Dogecoin. Par exemple, en mars dernier, le prix du Doge a grimpé de 8 %. Tout simplement parce qu’Elon Musk a donné quelques astuces pour survivre économiquement parlant durant ces temps difficiles et aussi le fait qu’il allait conserver ses BTC, ETH et Doge.

La plainte va plus loin en affirmant que Musk et ses sociétés ont commencé à acheter, promouvoir et exploiter le Dogecoin depuis 2019. Cela a donc entraîné ce groupe d’investisseurs et Keith Johnson à perdre environ 86 milliards de dollars suite à cette escroquerie.

Facebook Comments Box