Netflix

Netflix enregistre une perte record d’abonnés

Décidément, les temps sont extrêmement durs pour Netflix. Le premier trimestre de 2022 s’est achevé sur une perte d’abonnés pour la firme de streaming vidéo, une première en 10 ans.

Un revers pour la société de Reed Hastings, qui a été forcée de réduire ses dépenses et effectifs pour limiter au maximum la casse.

Wakatt Communication

Mais la clôture du second trimestre de 2022 est annonciateur de nouvelles bien pires encore. Alors que l’on s’attendait à une perte de 2 millions d’abonnés sur le trimestre avril – juin, le géant du streaming annonce finalement avoir perdu 970.000 abonnés.

C’est moins qu’escompté, mais il s’agit malgré tout de sa plus grande perte trimestrielle de tous les temps. Au total, la firme compte aujourd’hui 220,67 millions d’abonnés. Elle espérerait en ajouter un million au troisième trimestre.

Après la perte de 200.000 abonnés au premier trimestre de cette année, c’est donc un nouveau coup dur pour Netflix. Outre le nombre d’abonnés en chute libre, la firme voit sa valeur baisser sérieusement sur les marchés, passant de 300 milliards de dollars à 90 milliards en moins d’un an.

Le cours de l’action Netflix, lui, était passé de 348 $ le 19 avril 2022 à 226 $ le lendemain. Il a d’ailleurs continué à chuter, puisqu’il est aujourd’hui à 201 $.

Toutefois, le fait que la perte d’abonnés soit moins importante que prévu a permis à l’action de remonter de 8 %.

Pour faire face à tous ces cruciaux enjeux et éviter de tomber dans une spirale négative, la société américaine a mis en place plusieurs nouveautés.

Si elle s’est diversifiée en se lançant dans les jeux vidéo il y a plusieurs mois, l’entreprise de streaming veut avant tout s’attaquer à ce qui, selon elle, lui fait perdre le plus d’abonnés et donc d’argent : le partage de comptes.

Si, dans les grandes lignes, les conditions générales d’utilisation de Netflix interdisent le partage de compte avec des personnes en dehors du domicile.

Néanmoins, il est évident que les gens partagent leur compte en masse avec des amis ou membres de la famille n’habitant pas sous le même toit. La société aurait ainsi trouvé un moyen de facturer des frais supplémentaires aux abonnés qui recourraient à ce procédé.

De plus, les nombreuses mauvaises nouvelles de Netflix sur le plan financier alimentent régulièrement les rumeurs d’un potentiel rachat de l’entreprise.

Récemment, Microsoft et Netflix ont signé un partenariat afin que la firme de Redmond devienne “le partenaire commercial et technologique mondial en matière de publicité” de Netflix. Un partenariat qui pourrait déboucher sur un nouvel abonnement avec publicité, mais, selon certaines rumeurs, sur un rachat du géant du streaming.

Facebook Comments Box