Meta

Meta (Facebook) licencie 11.000 employés

Meta (Facebook) licencie 11.000 employés. Il s’agit du plan de licenciement le plus important de l’histoire de l’entreprise.

The Wall Street Journal annonçait il y a quelques jours que Meta comptait licencier des milliers d’employés. C’est maintenant officiel.

Wakatt Communication

C’est via un communiqué à destination des employés de Meta que Mark Zuckerberg a annoncé la nouvelle. L’entreprise va se séparer de 11.000 employés, ce qui représente 13% de ses effectifs. Dans ses derniers résultats trimestriels, Meta recensait au total 87.000 salariés.

Ce plan toucherait tous les services, cependant certains seraient plus impactés que d’autres, sans savoir précisément lesquels. En plus de cette nouvelle, Mark Zuckerberg a annoncé que les dépenses vont être revues à la baisse et qu’il n’y aura plus d’embauche jusqu’au premier trimestre de l’année 2023.

Pour justifier cette décision, Mark Zuckerberg met en avant une mauvaise appréciation de l’évolution de la conjoncture économique liée à la crise du Covid-19 : “De nombreuses personnes ont prédit qu’il s’agirait d’une accélération permanente qui se poursuivrait même après la fin de la pandémie. Moi aussi. J’ai donc pris la décision d’augmenter considérablement nos investissements. Malheureusement, cela ne s’est pas déroulé comme je m’y attendais. Je me suis trompé et j’en prends l’entière responsabilité. “

Meta (Facebook) licencie

Cela fait maintenant un moment que Meta affiche un état de santé en berne. En octobre dernier, l’entreprise enregistrait une baisse de 52 % de ses bénéfices par rapport à 2021 et voyait ses actions en chute libre. Malgré cela, Mark Zuckerberg a toujours voulu continuer à investir dans la réalité virtuelle. L’année dernière, ce sont pas moins de 15 milliards de dollars qui ont été investis dans Reality Labs, la division chargée du projet de Metavers.

Le manque d’engouement du public envers la réalité virtuelle pourrait en partie expliquer ce licenciement. En effet, le réseau social de réalité virtuelle Horizon Worlds peine à convaincre et la réalité virtuelle reste encore assez éloignée du grand public. Malgré cela, Mark Zuckerberg semble vouloir persister à investir à grande échelle dans ce domaine.


Suivez Wakatt Médias sur FacebookLinkedin et Instagram pour ne rien rater de l’actu

Facebook Comments Box