Elon Musk/ Twitter

Elon Musk est désormais le propriétaire de Twitter


Elon Musk a pris le contrôle de Twitter jeudi 27 octobre après avoir conclu l’acquisition du réseau social pour 44 milliards de dollars, selon plusieurs articles de la presse spécialisée américaine. 

Le milliardaire a tweeté « l’oiseau est libre », en référence au surnom de Twitter – l’oiseau bleu –, six mois après que son offre ait été acceptée et de nombreux rebondissements. Le patron de Tesla avait déclaré auparavant dans la journée qu’il achetait Twitter pour « aider l’humanité » et permettre à toutes les opinions de s’exprimer librement sur le réseau social.

Wakatt Communication

Et comme premier acte de propriétaire de Twitter, l’homme le plus riche au monde a immédiatement licencié le patron Parag Agrawal et deux autres dirigeants: le directeur financier Ned Segal et la responsable des affaires juridiques Vijaya Gadde, rapporte le Washington Post.

Jeudi, Elon Musk a tenté de rassurer les annonceurs en affirmant qu’il voulait permettre à toutes les opinions de s’exprimer sur le réseau social, sans pour autant en faire une plateforme « infernale » où tout serait permis.

Selon un article du Washington Post la semaine dernière, l’homme d’affaires a indiqué à des investisseurs qu’il comptait, à terme, licencier quasiment 75% des 7.500 employés de Twitter.

Il est « important pour l’avenir de la civilisation d’avoir une place publique en ligne où une grande variété d’opinions peuvent débattre de façon saine, sans recourir à la violence », a-t-il écrit dans un message spécifiquement adressé aux marques, qui rapportent l’essentiel des revenus de Twitter.

Se présentant comme un ardent défenseur de la liberté d’expression, l’entrepreneur a déjà indiqué qu’il entendait assouplir la modération des contenus, ravivant les inquiétudes sur un possible regain d’abus et de désinformation sur la plateforme.

Il a, par exemple, ouvert la porte à un retour de Donald Trump, évincé de Twitter peu après l’assaut du Capitole en janvier 2021.

De quoi rebuter les annonceurs, qui préfèrent généralement adosser leurs pubs à des contenus consensuels.

Dans son message, Elon Musk assure qu’il n’a pas engagé le rachat parce que c’était « facile » ou « pour se faire de l’argent », mais pour « essayer d’aider l’humanité ».

Les utilisateurs doivent pouvoir choisir ce qu’ils voient sur le réseau « selon leurs préférences, de la même façon que vous pouvez par exemple voir des films ou jouer à des jeux vidéo pour tous les âges », a-t-il précisé.

Facebook Comments Box