Facebook démantèle trois opérations d’intox d’origine russe

Les trolls russes continuent de déployer leurs campagnes de désinformation sur la Toile, mais le réseau social américain veille au grain.

Facebook a annoncé la suppression de centaines de comptes et de dizaines de pages sur ses réseaux sociaux, car ils servaient à propager de façon coordonnée des contenus sous de fausses identités.

Ces comptes et ces pages se répartissaient en trois campagnes de désinformation indépendantes, toutes originaires de Russie.

La première comptait 214 comptes et 35 pages Facebook, ainsi que 34 comptes Instagram. Elle ciblait la Syrie et l’Ukraine et aurait été fomentée par APT28, ce groupe de pirates adossé au renseignement militaire russe (GRU).

La deuxième opération comptait 5 comptes et une page Facebook, ainsi que 3 comptes Instagram.

Elle se concentrait sur la Turquie et l’Europe et serait liée à des agents qui travaillaient pour l’Internet Research Agency, cette usine à trolls qui a manipulé l’opinion publique américaine pendant les élections présidentielles de 2016.

La troisième campagne, enfin, s’appuyait sur 23 comptes et 6 pages Facebook, ainsi que 8 comptes Instagram.

Elle ne ciblait pas un pays en particulier et son attribution est plus floue. Le géant américain estime néanmoins que c’est une agence de renseignement russe qui a tiré les ficelles.

Source Facebook

Réseaux sociaux: Un vaste réseau d’arnaque amoureuse ivoirien démantelé au Canada

Une douzaine de personnes soupçonnées d’avoir commis des « fraudes amoureuses » sur les réseaux sociaux ont été arrêtées au Québec ainsi qu’en Côte d’Ivoire cette semaine.

Ces hommes et ces femmes créaient de faux profils d’internautes pour nouer des relations intimes avec des Québécois, souvent âgés et vulnérables. Cette fraude organisée pendant plusieurs années aurait permis de soutirer près de 1,5 millions d’euros aux victimes.

Sur son compte Facebook, Sogli Espoir Kouassi, que l’on suspecte d’avoir dirigé un réseau de « fraude amoureuse », se fait appeler Méphistophélies, du nom de l’un des « princes de l’enfer ». Lui et deux de ses complices ont été formellement accusés au palais de justice de Québec avant d’être libérés sous caution. Les policiers ont aussi arrêté d’autres personnes à Montréal et dans la région d’Ottawa.

Au cœur de la fraude se trouvent les liens que les accusés ont noué avec des internautes francophones sur des sites de rencontres virtuelles. Les enfants de plusieurs des victimes racontent comment un de leurs parents est tombé amoureux d’un ou d’une Ivoirienne rencontrés sur la toile.

De l’argent envoyé pour aider les faux amoureux

À partir d’un faux profil, le but des arnaqueurs était d’entretenir la relation virtuelle avec leur victime assez longtemps pour réussir à leur soutirer de l’argent. Plusieurs des sexagénaires bernés ont versé des sommes importantes au fil des ans. L’une d’entre elles a même envoyé plus de 350 000 dollars canadiens (près de 224 000 euros). Il s’agirait du plus gros montant versé. Le prétexte pour ces versements était souvent le même : aider leur prétendu soupirant à payer des frais médicaux suite à un accident ou encore à monter un dossier d’émigration pour venir les voir au Québec.

Certaines des victimes y ont laissé leurs économies, d’autres ont même fait faillite, incapables de rembourser les prêts contractés pour aider les faux amoureux. Selon la police québécoise, qui a travaillé en collaboration avec la police ivoirienne, l’argent de la fraude aurait déjà été dépensé.

Au total, les autorités ont identifié une cinquantaine de victimes dont l’erreur aura été d’avoir cru qu’elles avaient trouvé le grand amour sur internet. Neuf des quinze suspects ont été arrêtés mardi 14 septembre.

Par RFI

Allemagne: une femme est décédée à la suite d’un piratage informatique

En Allemagne, une femme est décédée dans la nuit du 11 au 12 septembre, et l’une des causes de son décès pourrait être un ransomware.

En effet, la personne a dû être transportée en urgence absolue vers un hôpital.

Malheureusement, l’établissement le plus proche, l’hôpital universitaire de Düsseldorf, n’a pas pu l’accueillir, car un rançongiciel a bloqué son système d’information.

La patiente a donc été amenée à l’hôpital de Wuppertal, qui se trouvait 30 km plus loin, où elle est finalement décédée.

Le parquet de Wuppertal enquête désormais sur le lien de causalité entre le ransomware et la mort de cette personne. Le cas échéant, les auteurs de ce code malveillant pourraient être accusés d’homicide involontaire, ce qui serait une première.

Selon Heise.de, les pirates ont probablement infecté les systèmes de l’hôpital grâce à une faille dans la passerelle VPN de Citrix. Toutefois, l’établissement de soin aurait été ciblé par erreur, car le message du ransomware faisait référence à l’université de Düsseldorf. Contactés par la police, les pirates ont d’ailleurs transmis gratuitement les clés de chiffrement. Mais pour la femme, ce geste est arrivé trop tard.

SourceHeise.de

Les applications TikTok et WeChat seront interdites dès ce dimanche aux Etats-Unis

Game over pour TikTok et WeChat. Les deux applications seront bannies du sol américain dès ce dimanche, d’après une dépêche officielle de l’Agence France Presse.

L’administration Trump aura bel et bien réussi à les interdire et a fait connaître sa décision par la voix du Département américain du Commerce.

Hier encore et ce à trois jours de l’échéance qui devait sceller le sort des applis aux Etats-Unis, les négociateurs s’efforçaient toujours de trouver une nouvelle structure de propriété pour la populaire application chinoise de vidéos qui soit acceptable tant pour Pékin que pour Washington. « Nous allons prendre une décision bientôt », a promis jeudi soir Donald Trump. Dont acte.

Selon le Financial Times, les applis devront aussi quitter les stores d’applications américains sur lesquelles elles sont en téléchargement. Cette décision ne devrait toutefois pas impacter les autres pays. Du moins, pour le moment.

Sources : AFP et Financial Times 

Top 10 : les meilleurs smartphones en septembre 2020

Voici les dix meilleurs smartphones testés par le laboratoire de 01net.com au 18 septembre 2020. Technos, performances, autonomie, photo… ils offrent ce qu’il se fait de mieux.

  1. Samsung Galaxy Note 10+ / Note 10 
  2. Samsung Galaxy S10 / S10+ 
  3. Huawei P30 / P30 Pro 
  4. Apple iPhone 11 Pro / 11 Pro Max 
  5. Samsung Galaxy S20/ S20+ 
  6. Oppo Find X2 Pro 
  7. OnePlus 8 Pro 
  8. Xiaomi Mi 10 Pro 
  9. Samsung Galaxy S20 Ultra 
  10. Realme X50 Pro 5G

Acheter un smartphone haut de gamme, ce n’est pas seulement une affaire de luxe.

Si l’on trouve sur le marché de très bons appareils à moins de 200 euros, il faut reconnaître que les mobiles les plus onéreux offrent une polyvalence incomparable.

Ces smartphones se distinguent par leur design plus sophistiqué, leur écran bord à bord ultra lumineux, leurs appareils photo de compétition ainsi que leur processeur, bien plus puissant.

Ils disposent aussi de quelques fonctions exclusives comme la recharge sans-fil, la recharge ultra-rapide ou, depuis peu, le support des réseaux 5G.

Bref, acheter un smartphone haut de gamme, c’est s’assurer d’avoir un appareil conçu pour durer.

Il est aussi probable que ces smartphones reçoivent plus souvent des mises à jour. 

Cyber-escroquerie: Des élèves ayant escroqué plus de 10 millions FCFA aux arrêts

Trois élèves et un étudiants, qui ont créer des fausses pages de ventes d’articles divers à des prix alléchants, ont extorqué plus de 10 millions de francs CFA, ont été présenté ce vendredi à la presse locale. 

Selon la police, c’est organisé en petit réseau que ces jeunes cybercriminels appâtaient leurs victimes.

Après avoir créé plusieurs pages commerciales sur Facebook, ils y publiaient des images dérobées sur d’autres sites, annonçant des prix promotionnels.

Dès que quelqu’un manifestait son intérêt pour l’un des articles publiés, ils réclamaient un paiement par transfert mobile, dans le plus bref délai pour se faire livrer ou réserver l’article qu’ils disaient être presqu’en rupture de stock.

Ainsi, il communiquaient un numéro de transfert, initialement établi avec des cartes d’identité ramassés.

Dès que le transfert était effectué, ils retiraient l’argent, supprimaient leur profil, avant d’en créer de nouveaux pour recommencer le manège.

Grâce à cela, ils ont pu escroquer la somme de 10 millions à plusieurs victimes dans différentes localités du Burkina Faso.

C’est grâce à une dénonciation et une plainte déposée par mail par un résidant de la ville de Diapaga à la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité, courant juin 2020, que les cybercriminels ont été interpellés.

Ils avaient créées sept faux comptes personnels et 8 fausses pages commerciales et s’apprêtaient à faire d’autres victimes.

koaci

Android : le virus Cerberus revient pour vider les comptes bancaires de ses cibles

Le tristement célèbre cheval de Troie Cerberus fait à nouveau parler de lui. La société spécialisée dans la cybersécurité Kaspersky a révélé lors d’une conférence – rapporte 01net – que le code source de ce malheureux virus avait été partagé sur un forum de hackers au mois d’août, permettant aux pirates de se l’approprier et de multiplier les attaques.

Les auteurs du cheval de Troie bancaire avaient d’abord tenté de vendre le code de leur outil malveillant et particulièrement sophistiqué. Mais la vente aux enchères n’a pas abouti, de sorte qu’ils ont préféré dévoiler leur code gratuitement, au grand dam des victimes.

Cela a forcément eu des conséquences : le nombre d’infections mobiles causées par Cerberus a grimpé en flèche depuis le début du mois d’août, en Russie, mais aussi dans plusieurs pays européens.

Kaspersky conseille aux particuliers de redoubler de prudence lorsqu’ils téléchargent des applications. Si le Play Store n’est pas toujours fiable en matière de sécurité – plusieurs applications vérolées par Cerberus ont réussi à déjouer les protections de la boutique d’applications de Google –, il est tout de même plus sûr que de télécharger des apps en dehors de celui-ci. Les risques d’installer des virus sur son téléphone sont plus importants lorsqu’on télécharge des applications en dehors du Play Store.

Le cheval de Troie bancaire Cerberus a déjà fait de nombreuses victimes. Son mode opératoire est assez simple. Caché dans une application à première vue banale, il peut patienter un long moment avant de se déployer sur un smartphone, afin de récupérer les identifiants d’applications bancaires. Pour cela, il est en mesure d’intercepter des SMS d’authentification, des appels téléphoniques, mais aussi d’imiter des interfaces graphiques dans le but de récupérer les identifiants bancaires et vider les comptes de ses victimes.

Facebook: Un politicien devient populaire après avoir publié plus de 10000 photos à la fois

Le ministre bangladais des transports routiers et des ponts, Obaidul Quader, a récemment prouvé au monde qu’il était le meilleur utilisateur des médias sociaux de la planète en publiant le plus de posts en une seule journée. 

Selon les rapports, le politicien avait commencé par publier 10594 photos, avant d’ajouter 35 autres photos de lui-même ce jour-là. La plupart des personnes qui ont interagi sous ses posts se sont demandé ce qui se passait dans la tête du politicien lorsqu’il éclaboussait son timeline d’innombrables photos de lui-même.  

Certains pensaient même qu’il avait été piraté mais leurs craintes ont été annulées par le fait que le compte ne partageait que les photos de Quader.  

Un tour sur le compte du politicien qui est encore très actif à ce jour montre qu’il est un grand amoureux de sa personne et qu’il partage tout le temps des photos de lui-même.

Après avoir suivi son profil, il est si clair que l’homme adore prendre des photos. Il publie généralement plus de 10 photos à la fois. Pour lui rendre hommage, Facebook a même vérifié son compte et lui a donné le badge bleu.

Afrikmag

Facebook ouvre un bureau de Lagos l’année prochaine

Le géant américain des médias sociaux Facebook a annoncé qu’il ouvrirait un bureau à Lagos, au Nigeria, l’année prochaine.

Il s’agira de son deuxième bureau sur le continent africain.

Selon l’entreprise, ce sera également son premier bureau africain à accueillir une équipe d’ingénieurs experts.

Facebook a ouvert un bureau à Johannesburg en 2015.

Son bureau nigérian recrutera des équipes travaillant dans les domaines des ventes, des partenariats, de la politique et de la communication.

Dans un communiqué, Facebook a déclaré qu’il espérait que son nouveau centre développerait des produits créés par des Africains pour l’Afrique et le reste du monde.

En 2016, le fondateur de la société, Mark Zuckerberg, s’est rendu à Lagos pour son premier voyage sur le continent.

Depuis lors, la société a contribué à l’ouverture d’un centre technologique communautaire dans la ville.

En début d’année, Facebook a annoncé qu’elle s’associerait à des entreprises de télécommunications pour construire un câble sous-marin de 37 000 km afin de fournir un accès Internet plus rapide à 16 pays d’Afrique d’ici 2024.

Facebook cherche à faire croitre ses 120 millions d’utilisateurs déjà présents sur le continent.

Environ 80 % des personnes qui utilisent Facebook en Afrique accèdent au site par téléphone portable.

« C’est l’un des endroits d’où viennent le prochain milliard d’utilisateurs », avait déclaré Nicola Mendelsohn, vice-président de Facebook pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, à Bloomberg news lors du lancement du bureau de Johannesburg en 2015.

Dans le cadre de sa présence accrue en Afrique, Facebook affirme qu’il cherchera également à stimuler la croissance au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Ghana, en Tanzanie, au Rwanda, en Ouganda, en Zambie, au Mozambique et en Éthiopie

BBC

Instagram: une photo osée de la veuve de Arafat DJ enflamme la toile

Ce dimanche 13 septembre, la veuve de DJ Arafat posté un nouveau cliché sur son compte Instagram. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle a clairement fait monter la température sur le réseau social.

Alors qu’elle fait l’objet depuis quelques jours de graves accusations de prostitution par un média people malien, la mère de la petite Rafna Houon a publié une photo dimanche qui a choqué certains internautes

Une photo à travers laquelle l’on pouvait apercevoir la veuve de Dj Arafat vêtue d’une robe moulante, laissant entrevoir ses rondeurs. De plus, Carmen Sama s’est mise dans une position qui met en exergue son consistant postérieur. De quoi faire pâtir de plaisir certains esprits pervers, quand d’autres, plus pudibonds, ont déprécié le post de la veuve de Dj Arafat.

Avec son cliché, Carmen Sama a d’ailleurs récolté plus de 34 000 «j’aime» en seulement quelques heures de la part de ses fans.