WhatsApp n’envisage toujours pas la publicité

L’application de messagerie tente par tous les moyens de redorer son image auprès de ses utilisateurs et de les rassurer concernant l’avenir de son modèle économique.

Le responsable de WhatsApp, Will Cathcart, s’est longuement penché sur l’avenir de l’application mobile durant une interview accordée au média français Les Échos. L’occasion pour lui de revenir sur le couac qui a suivi l’annonce du partage de données personnelles d’utilisateurs de WhatsApp avec Facebook, ainsi que les menaces de suppression de comptes ou de limitation des fonctionnalités pour ceux qui n’accepteraient pas la nouvelle politique du réseau social.

Wakatt Communication

Will Cathcart a assuré que WhatsApp ne voulait pas exploiter les données personnelles de ses utilisateurs, de même que Facebook dont l’implication au sein de l’application de messagerie se limitait à faire en sorte que le service soit fiable.

La question de la monétisation de WhatsApp est évidemment venue sur le tapis, forçant le responsable de l’application à partager ses projets pour faire en sorte que l’app génère des revenus. Will Cathcart a rappelé qu’une version payante existait déjà pour les entreprises. WhatsApp Business permet d’utiliser efficacement l’app pour interagir au mieux avec les clients. Un service particulièrement apprécié par les entreprises qui misent sur un canal de communication direct, rapide et sécurisé, selon le responsable du réseau social.  « C’est une source de revenus encore modeste, mais qui augmente. C’est très différent de la publicité, mais cela convient très bien aux messageries », a ainsi indiqué le dirigeant.

L’arrivée des boutiques au sein de WhatsApp devrait également offrir une nouvelle source de revenus à l’application de messagerie. Cette nouvelle fonctionnalité permettra en effet de réaliser des transactions commerciales directement dans l’app. Reste à voir si cela sera suffisant pour financer le développement et la maintenance de l’application.

La publicité ne semble en tout cas pas encore à l’ordre du jour, et ce, malgré le fait que le modèle économique de sa maison mère – Facebook – repose en très grande partie dessus. « Nous n’envisageons toujours pas la publicité », a assuré Will Cathcart.

Une bonne nouvelle pour les utilisateurs soucieux de leur vie privée, car si la publicité fait son apparition au sein de WhatsApp, il y a de grandes chances pour que le suivi publicitaire le fasse aussi, comme c’est le cas sur Facebook. Dans ce cas, les données personnelles des utilisateurs seraient utilisées pour cibler la publicité.

geeko

Facebook Comments Box