Tout ce qu’il faut savoir sur l’affaire First Magazine

«Bonjour les amis. Notre page First Magazine a été piratée, je n’y ai plus accès. Je demande à tous de me rejoindre sur la nouvelle page First Mag et je décline toutes responsabilités sur les posts postés là bas. Je suis Euloge First», a annoncé Euloge Kuyo. A défaut de la populaire First Magazine, une page relais dénommée  »First Mag » qui existe depuis 2015 est celle sur laquelle, les fans devraient désormais s’abonner pour recevoir les actualités peoples.

Dans une vidéo Live publiée sur First Mag, Euloge Kuyo a lancé un appel à tous ses abonnés. «Il n’est pas normal que sur ma propre page pour laquelle je suis allé en prison, j’ai passé des nuits blanches, je me suis saigné … je me retrouve un matin comme seulement simple éditeur. Que Jean Christ Amblard prenne First Magazine et qu’il en fasse ce qu’il veut. Je vais avancer avec First Mag».

Selon une source proche du dossier, pour comprendre la crise à First Magazine, il faut remonter à sa création. «Euloge Kuyo a eu l’idée de créer une Page. N’y connaissant pas grand-chose, il se confie à Jean Christ Amblard, ancien animateur de la Radio Nostalgie qui est en réalité son cousin. Il épouse aussitôt l’idée. La page est créée et naturellement, il est administrateur au même titre qu’Euloge Kuyo sur la page. A un moment donné, Jean Christ Amblard demande à Euloge de le retirer prétextant être très occupé », explique notre source.

« En vérité il n’y croyait pas. Euloge Kuyo reste seul et positionne la page jusqu’à atteindre plus de deux millions d’abonnés. Et fait de First Magazine en seulement cinq ans, l’une des pages Facebook les plus suivies en Afrique francophone. Il y a un an, Euloge Kuyo rencontre Jean Christ Amblard à Paris. Celui-ci le convainc qu’il peut gagner plus d’argent avec First Magazine. Bien évidemment cette requête est acceptée par Kuyo ».

De retour dans le business, Amblard revendique la paternité de la page, les pouvoirs de Kuyo se réduisent d’administrateur à éditeur. En janvier 2020, il décide de porter plainte à la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC). La plainte est déposée contre Jean Christ Bobo alias Jean Christ Amblard à la direction de l’information et des traces technologiques pour spoliation de page Facebook.

Une plainte difficile à tenir, d’autant que l’accusé est celui qui a créé la page, même si l’idée vient de l’accusateur. De son côté, l’accusé est passé à l’offensive ces deux jours. « Votre page Facebook First Magazine, contrairement aux annonces diffusées sur la toile n’a été nullement piratée. M. Euloge Kuyo conserve toujours ses accès lui permettant, tout comme les autres membres de l’équipe, d’utiliser toutes les fonctionnalités de Facebook. Nous ne comprenons donc pas ses agissements tentant à faire croire que votre page fait l’objet de piratage. Nous rassurons à cet effet tous nos abonnés et partenaires commerciaux », rappelle-t-il dans un démenti.

Alors qu’Euloge semble avoir pris acte de son éviction du projet et appelle les fans à le rejoindre à First Mag devenu, depuis ce mardi 7 juillet First Mag le Vrai, Amblard appelle à une confrontation en direct. « Nous voulons Euloge Kuyo alias Euloge First dans l’émission « Accusé(e) levez-vous!  » de ce samedi sur Trace FM. On a besoin de savoir la vérité. La seule vraie vérité entière et complète. Il faut qu’elle sorte de sa propre bouche devant toute la nation », invite-t-il.

De source proche de lui, la page lui appartient, il a été le créateur, même s’il reconnait que l’idée était venue des deux. « Le fait qu’il se soit retiré pendant un temps pour se consacrer à son emploi en Europe ne donnait pas le droit aux autres acteurs de lui dénier la fonction de créateur de la page. A preuve, c’est lui qui détient les accès, il a même créé un site dédié, sans que les autres n’y envoient un quelconque investissement. Qu’on arrête de jouer sur les émotions », martèle un proche de Amblard.

First Magazine est une Page Facebook ivoirienne qui existe depuis huit ans et a plus de deux millions d’abonnés. Avec son initiateur Euloge Kuyo appelé également Euloge First, c’est plus deux millions de fans qu’ils entretiennent chaque jour de façon instantanée. L’enjeu de la crise semble la gestion des publicités, publi-reportages, vidéos sponsorisées de pasteurs et autres politiques et des annonces.

Facebook Comments Box