Modification des conditions de WhattSap: Ouagadougou prend langue avec Facebook

La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) était face à la presse le mardi 26 janvier 2021 en vue d’échanger sur la question de la protection des données personnelles.

Le début de l’année a été marquée par la gestion de données personnelles des utilisateurs de WhatsApp.

Suite à l’annonce de la mise à jour des Conditions générales d’utilisation (CGU) de WhatsApp, la CIL annonce avoir pris contact avec Facebook.

« Notre collaboration avec Facebook porte sur un accompagnement dans la gestion des plaintes liées aux violations des données personnelles.

Nous avons eu des échanges directs avec la représentante Afrique de Facebook pour mieux comprendre les implications de ces CGU en matière de protection des données à caractère personnel.

Nous avons également entrepris des échanges avec nos homologues du Réseau Africain des Autorités de Protection des Données Personnelles (RAPDP) en vue d’harmoniser nos points de vue sur la question. Suite à ces échanges, un webinaire qui regroupera les pays membres du RAPDP et Facebook est en perspective pour discuter de ces questions »

Marguerite Ouédraogo/Bonané, Présidente de la CIL

Les populations, sont « exposées » et subissent le poids des règles édictées par les géants américains et chinois du numérique que sont les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) et les BATB (Baidu, Alibaba, Tencent et Bytedance) explique la présidente de la CIL

Facebook Comments Box