Chine : Jack Ma, le fondateur d’Alibaba porté « disparu »

Le milliardaire chinois le plus célèbre et médiatique est aux abonnés absents depuis plus de deux mois.

Le mystère autour de la disparition du fondateur du géant chinois Alibaba a éclaté au grand jour à l’occasion… d’une émission de téléréalité, a rapporté le Daily Telegraph britannique, dimanche 3 janvier. Le tout sur fond de tensions entre l’icône de la tech chinoise et le régime de Pékin.

Wakatt Communication

Jack Ma a été remplacé comme juge pour le dernier épisode d’ »Africa’s Business Heroes », un show à la gloire des entrepreneurs africains qu’il avait pourtant lui-même créé, confirme le Financial Times.

L’émission, qui devait initialement être diffusée fin novembre, a été reportée au printemps et les producteurs ont confirmé l’absence de Jack Ma, due officiellement à un « conflit de calendrier ».

Mais le milliardaire n’a pas seulement manqué la dernière de son émission. Son nom a également été effacé du site d’ »Africa’s Business Heroes », et le clip promotionnel de ce programme de téléréalité ne fait plus aucune référence au fondateur d’Alibaba.

Une purge qui cadre mal avec l’explication d’un simple problème de calendrier.

Surtout que Jack Ma a aussi disparu de Twitter, un média qu’il affectionne particulièrement. Son dernier message sur la plateforme de microblogging remonte au 10 octobre.

Interrogé par plusieurs médias à propos de cet étrange silence radio, Alibaba a refusé de commenter les « rumeurs » sur cette disparition de plus en plus voyante.

Si nul ne semble savoir où se trouve le milliardaire chinois, ils sont nombreux à craindre qu’il ait subi de plein fouet la colère de Pékin. Jack Ma ne donne en effet plus signe de vie depuis un discours étonnamment critique à l’encontre des autorités prononcé à Shanghai le 24 octobre 2020.

Devant un parterre d’entrepreneurs et de responsables politiques chinois, il avait notamment attaqué les banques publiques chinoises et appelé à l’établissement d’un « système financier plus sain ».

LA RÉDACTION VOUS RECOMMANDE

Facebook Comments Box