Android: plusieurs versions déclassées par google

Après près de 10 ans de bons et loyaux services, Google s’apprête à abandonner Android Jelly Bean et ses différentes déclinaisons. La firme de Mountain View vient en effet d’annoncer la fin de la prise en charge d’Android 4.1, 4.2 et 4.3 à la fin du mois d’août.

Des ressources gâchées pour les développeurs

La décision de Google est évidemment liée au fait que ces versions d’Android sont particulièrement anciennes. La version Jelly Bean d’Android est sortie pour la première fois en 2012, elle est donc âgée de près de 9 ans. Or, pour les développeurs, adapter leurs applications à des versions anciennes d’Android demande du temps et de l’énergie qui pourraient être utilisés à meilleur escient.

Une compatibilité réduite

Google conseille ainsi aux développeurs d’augmenter le niveau d’API minimum (interface de programmation) de leurs applications jusqu’au niveau 19, sachant que Jelly Bean n’est compatible qu’avec les API 16 à 18. Concrètement, cela signifie que le géant américain conseille aux développeurs de ne plus rendre leurs applications compatibles avec Jelly Bean. Google s’apprête lui-même à procéder de la sorte.

La firme de Mountain View s’apprête en effet à clôturer la prise en charge des services Google Play sur Jelly Bean. Autrement dit, les utilisateurs de cette version d’Android et de ses déclinaisons ne pourront plus profiter des nouvelles fonctionnalités ajoutées au sein des services Google Play. Les applications fonctionneront sur Jelly Bean jusqu’à ce qu’elles reçoivent une mise à jour. À partir de là, vu que les nouvelles versions des apps n’arriveront plus jusqu’à Android 4.1, 4.2 et 4.3, ces dernières ne pourront plus les utiliser puisqu’elles reposeront sur un API non pris en charge. Les applications cesseront tout simplement de fonctionner.

Un petit nombre d’utilisateurs concernés

Cette mauvaise nouvelle ne concerne – fort heureusement – qu’un tout petit nombre d’utilisateurs Android puisque ces différentes versions sont encore installées sur moins d’un pour cent de téléphones actifs. « Un très faible pourcentage de tous les appareils Android utilisent des niveaux d’API inférieurs à 19. Nous pensons qu’un grand nombre de ces anciens appareils ne sont peut-être pas utilisés activement », explique ainsi Google.

À partir du mois de septembre, les smartphones encore sous Android Jelly Bean verront donc leurs fonctionnalités réduites puisqu’ils devront faire une croix sur de nombreuses applications mobiles, dont plusieurs services Google Play.

Facebook Comments Box