Cyber-sécurité: 1 antivirus sur 2 n’arrive pas à identifier tous les virus et attaques

La société britannique SE Labs, spécialisée dans la cybersécurité, s’est penchée sur les offres d’antivirus pour déterminer leur efficacité.

Une étude qui a démontré que près de 50% des antivirus étaient incapables de détecter et de bloquer l’ensemble des menaces virales.

Dans son rapport intitulé « New Home Anti-Malware Protection Report », la société britannique dresse un comparatif de 14 solutions antivirales parmi les plus populaires.

Pour vérifier leur efficacité, SE Labs a soumis plusieurs malwares publics aux antivirus.

Des tests qui ont démontré que près de la moitié des antivirus étaient inefficaces pour détecter et contrer l’ensemble des menaces virales. « Il est décevant de constater que les solutions de sécurité de grands éditeurs passent à côté de menaces pourtant bien connues », a souligné Simon Edwards, CEO de SE Labs.

En parallèle, seules les solutions Kaspersky Internet Security et Sophos Home Premium ont été en mesure de détecter et de bloquer l’ensemble des attaques virales.

Microsoft Defender Antivirus et McAfee Internet Security se sont également démarqués puisqu’ils ont détecté 100% des virus, mais ne sont pas pas parvenus à les bloquer totalement (99%). Ils les ont tout de même neutralisés.

Ce n’est pas la première fois que l’efficacité des antivirus en général est remise en question. Depuis longtemps déjà, la « légende » veut que la solution antivirale de Microsoft soit suffisante. Or, le rapport de SE Labs semble confirmer cette version. Plus encore, certains antivirus présenteraient même des failles de sécurité, les rendant perméables à des attaques pirates.

lesoir

Facebook Comments