Huawei franchit la barre des 200 millions de smartphones expédiés en un temps record

Huawei est peut-être dans une situation très délicate vis-à-vis des États-Unis, et de Google et Android de fait, mais cela n’empêche pas le constructeur de vendre énormément de smartphones. Preuve en est aujourd’hui avec l’annonce de chiffres record pour cette année.

2019 n’est probablement pas la meilleure année pour Huawei. Le fabricant chinois fait face à une sévère résistance de la part de nombreux gouvernements dans l’adoption de ses équipements et technologies 5G. Il est aussi une victime collatérale de la guerre commerciale qui se joue actuellement entre les États-Unis et la Chine, ce qui a conduit à son interdiction de faire des affaires avec les sociétés américaines. On aurait alors pu penser que les ventes allaient clairement en pâtir…

Huawei a déjà écoulé 200 millions de smartphones cette année
Malgré ces nombreux et importants freins, Huawei semble finalement passer une très bonne année. En effet, l’entreprise a récemment annoncé, d’une part, avoir écoulé 200 millions de smartphones depuis le début de cette année 2019 mais, d’autre part, être parvenue à atteindre ce chiffre 64 jours plus tôt que l’année précédente. Deux mois de moins pour atteindre les 200 millions d’expéditions de téléphones, voilà qui est un chiffre très encourageant. Et qui devrait donner des ailes au géant chinois pour traverser cette grosse zone de turbulences.

Un palier atteint deux mois plus tôt que l’année précédente

Cela étant dit, le virage intéressant aura lieu l’année prochaine. Cette année 2020 sera un véritable tournant pour Huawei. Nous verrons alors à quel point cette position délicate impacte les ventes. Tout démarre avec le Huawei Mate 30. Il s’agit du premier appareil qui ne sera pas livré avec les services Google Pay préinstallés à cause du bannissement actuellement en place. Cela impactera sans le moindre doute les ventes. Les utilisateurs réfléchiront à deux fois avant d’acheter un smartphone Huawei dans la mesure où l’expérience Android ne sera pas au rendez-vous. Huawei a bien lancé l’énorme chantier de bâtir son propre système d’exploitation mais étant donné les positions bien ancrées de iOS et Android, il est difficile d’imaginer comment un troisième OS mobile pourrait faire sa place. L’avenir nous dira de quoi il retourne.

Facebook Comments