Cybercriminalité: L’escroc de Amity Méria aux arrêts

« La division des investigations criminelles (DIC) de la Police Nationale a mis aux arrêts jeudi le présumé auteur des faits de chantage et de menace sous condition sur la musicienne burkinabè Amity Meria .

« L’auteur du chantage ne possédait aucune photo de la musicienne. Il a affirmé que le but du chantage c’était pour avoir de l’argent.

« Je tenais à remercier la hiérarchie de la police nationale pour leur diligence dans cette affaire. Je remercie également toutes les personnes qui ont été d’un soutien inestimable durant cette période éprouvante », a affirmé la musicienne vendredi soir .

« L’enquête suit toujours son cours. Le présumé auteur qui semble être un génie de l’informatique sera bientôt présenté au procureur ».

Amity Meria victime de chantage a reçu le 9 novembre des messages via son Whatsapp.

L’expéditeur inconnu disait avoir en sa possession des photos compromettantes de la musicienne et qu’il serait prêt à les diffuser si elle ne lui donnait pas de l’argent.

« Si toutefois des photos compromettantes de moi venaient à être diffusées sur internet, il faut que les uns et les autres sachent que ces photos ne viennent pas de moi et tout cela n’est que l’œuvre de cybercriminels ».

Omega

Facebook Comments