Kinshasa veut limiter l’usage des réseaux sociaux

Les autorités de la République démocratique du Congo ont ordonné lundi la diminution du débit d’internet afin qu’il ne soit plus possible de diffuser des images sur les réseaux sociaux, a-t-on appris auprès d’un responsable des postes et télécommunications.

Cette décision intervient alors que l’hostilité est de plus en plus forte à l’encontre du président Joseph Kabila qui a refusé de renoncer à sa fonction à l’expiration de son mandat. Des manifestations de l’opposition sont prévues mardi et mercredi.

Lundi des affrontements entre les forces de sécurité et des membres de la secte Bundu dia Kongo ont fait au moins 14 morts.

« En vue de prévenir les échanges abusifs des images sur les réseaux sociaux entre abonnés de votre réseau, je vous prie de prendre dès réception de la présente, les mesures techniques préventives susceptibles de réduire au strict minimum la capacité de transmission des images », écrit l’autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo dans un courrier adressé à l’opérateur Orange.

Le courrier énumère ensuite les réseaux sociaux ou moyens de communication concernés: Facebook, Whatsapp, Instagram, Twitter, Google+, Baidu Tieba, Skype, Viber, Pinterest, LinkedIn, Tagged, MySpace, Youtube, Vidéos, Buzznett, ou encore Meetup Snapfish.

Reuteurs

Facebook Comments